La saison des Musicales, sur le thème du renouveau, s’est terminée à l’église abbatiale par un récital du pianiste Jonas Vitaud, «La Tentation de Prométhée». Reconnu pour sa fibre poétique, la précision de son jeu et sa puissance expressive, l’artiste a fait vibrer le public autour d’auteurs aussi différents que Scriabine, Liszt, Tchaïkovski et De Falla. Avant de lancer ses notes, il s’est fait poète avec la lecture d’extraits de «La psychanalyse du feu», de Gaston Bachelard, donnant au public l’idée de ce voyage musical et magique offert en trois parties marquantes, au coin du feu, flammes et violences de la passion, le feu mystique. Le récital s’est achevé avec la «Danse du feu», de Manuel de Falla, magistralement interprétée et ovationnée./