Chargement Évènements
  • Cet événement est passé

Rencontre franco-cubaine autour de la Rumba

7 musiciens appartenant à l’élite des jeunes jazzmen français invitent 3 percussionnistes virtuoses de la musique afro-cubaine, pour une rencontre franco-cubaine autour de la Rumba. Cette création sera donnée dans les grands festivals de jazz internationaux au cours de l’année 2017

Cuba
Adonis Panter Calderón -percussions
Barbaro Crespo Richard – percussions
Ramon Tamayo Martínez – percussions

France
Fidel Fourneyron – Trombone, direction musicale
Aymeric Avice – Trompette
Hugues Mayot – Saxophone ténor
Benjamin Dousteyssier – Saxophone alto et baryton
Bruno Ruder – Fender rhodes
Thibaud Soulas – Contrebasse, co-direction musicale
Elie Duris  – Batterie

¿ Que vola ? C’est ainsi que les cubains se disent bonjour. Quoi de neuf ?

C’est la question qui est posée à ces jeunes défenseurs de cultures bien vivantes et si différentes. La rumba est un style musical fait de chants et de percussions : les cuivres des jazzmen français jouent le temps de cette rencontre le rôle des chanteurs cubains, et deviennent les maîtres de cérémonies du rituel du tambor !

De Dizzy Gillespie à Steve Coleman en passant par Duke Ellington, John Coltrane ou Sun Ra, les musiciens de jazz ont été fascinés et inspirés par les traditions mystiques et religieuses cubaines. La musique a toujours accompagné les rites religieux, elle est omniprésente dans les cérémonies yorubas, les cérémonies de la « santeria ».

La rumba est une tradition musicale cubaine exécutée uniquement aux percussions et à la voix. C’est une musique extrêmement riche rythmiquement et mélodiquement dont les codes (les claves) seront des pistes d’explorations inhabituelles et stimulantes pour la composition et pour l’improvisation. Le groupe travaille sur différentes trames rythmiques liées à des cérémonies traditionnelles (oro seco pour tambour bata, chants pour les divinités yoruba, rites abakua…)

Les actions pédagogiques

Autour du projet ¿ Que Vola ? sera mis en place un large programme d’action pédagogiques, ¡ Rumba nena ! : Fidel Fourneyron et Thibaud Soulas mèneront un travail autour des chants traditionnels de la santeria cubaine avec les actions musicales de Banlieues Bleues en Seine Saint Denis, le Conservatoire des Landes, le Conservatoire municipal de Dax. Les percussionnistes cubains profiteront de leur venue en France pour donner des concerts en trio et des masterclass.

Fidel Fourneyron, directeur musical, tromboniste incontournable de la scène jazz européenne, originaire de Mont de Marsan, est un musicien reconnu sur la scène jazz hexagonale. Découvert notamment aux cotés de Marc Ducret ou dans l’ensemble Radiation 10, il est actuellement le tromboniste de l’Orchestre National de Jazz d’Olivier Benoit. Son trio Un Poco Loco, lauréat Jazz Migrations 2016, donne plus de 40 concerts en 2016.

En 2013, il se rend pour la première fois à Cuba où il fait une rencontre très marquante avec un style musical peu connu en France, la rumba, et travaille avec quelques-uns de ses meilleurs représentants, les percussionnistes du groupe Osain del Monte.

Fidel retourne par deux fois à La Havane pour étudier ce style musical, travaille les percussions avec ces musiciens. Il est également invité à jouer avec Osain del Monte lors de plusieurs concerts dans des clubs à La Havane. En mars 2015, au retour de son troisième séjour, il commence à travailler au projet ¿ Que Vola ? :

L’idée qu’il a élaboré avec Thibaud Soulas est de construire un terrain de jeu entre deux groupes de musiciens issus des nouvelles générations de deux traditions musicales bien différentes et tout autant créatrices : trois rumberos de La Havane et sept jazzmen français.

Thibaud Soulas, co-direction musicale. En 2003, Thibaud atterrit pour la première fois à Cuba pour un voyage d’un mois. Le hasard l’amène dès le deuxième jour dans un quartier marginal de la Havane où la santeria et les cultes religieux afro-cubains sont omniprésents, loin des spectacles touristiques. Il lie une forte amitié avec un maître-percussionniste officiant dans ces cérémonies qui accepte de l’initier. C’est une histoire de plusieurs années qui commence… Ce musicien à un fils qui a 10 ans à l’époque et qui est, comme son père, un musicien-né. En 2013, quand Fidel Fourneyron fait son premier il voyage à Cuba, il y rencontre le groupe de ce jeune génie du rythme, qui a acquis une reconnaissance unanime dans tout le pays. De là vient le projet fou de créer un répertoire musical qui mêle la culture ancestrale afro-cubaine et le jazz actuel, en invitant les trois percussionnistes cubains les plus créatifs de leur génération. L’histoire continue….

Après de solides études classiques, Thibaud Soulas a expérimenté et approfondi la pratique de la musique sous toutes ses formes. Difficile de citer tous les styles traversés tant ils sont nombreux: du jazz New Orleans jusqu’à ses formes les plus libres, fado, musique gnawa, musique de chambre, musique improvisée dirigée par des signes «sound painting», musique traditionnelle française, ou encore musique bulgare. Comme fil conducteur il y a le jazz, pour ses solides fondations, et sa perméabilité à tout ce qu’il rencontre, son message d’ouverture et de continuelle évolution. Thibaud et sa famille sont à l’origine du festival « Les Moissons Sonores » qui a lieu, en juillet, à Simorre (32420) et il est conseiller Jazz pour Les Musicales des Coteaux de Gimone.

 

Le projet est porté par l’association UQBAR qui a pour mission de donner les moyens de production aux projets de Fidel Fourneyron.Les festivals Banlieues Bleues, Jazz sous les pommiers et D’Jazz Nevers et la Halle, Scène Nationale de Blois, l’Office Artistique de la Région Aquitaine et le Département des Landes participent à la production de ¿ Que Vola ?.